Benoît Rolland: “Il faut encourager les jeunes éleveurs à choisir la vache nantaise”

Benoît Rolland, éleveur de vaches nantaises depuis une dizaine d’années, à Nantes, nous explique pourquoi il a choisi cette race de vaches.

Ayant fait le choix d’une viande et d’un lait de qualité, Benoît Rolland est aujourd’hui épargné par la crise qui touche la filière. Président de l’Association pour la promotion de la race bovine nantaise (APRBN), il encourage les jeunes éleveurs à faire le choix de cette race qui a failli s’éteindre. En effet, alors qu’après la seconde guerre mondiale, on en dénombrait 150.000, dans les années 1980, il n’en restait que 30! Petit à peu, et depuis la création de l’APRBN en 1991, les efforts des éleveurs adhérents ont payé, la race nantaise est sauvée. On compte aujourd’hui un millier de vaches nantaises reproductrices.

Benoît Rolland sera présent au Nantes Food Forum, le samedi 3 juin, lors de l’atelier « Le bien-être animal, ça sert à quoi?« 

Pour en savoir plus: vachenantaise.com

Voir toutes
les actualités