Environnement et alimentation: où est le rapport?

Historiquement orientée vers la transition énergétique et la croissance verte, l’ADEME s’investit maintenant dans un nouveau domaine: l’alimentation.

L’alimentation n’échappe pas à la règle: comme toutes les autres activités humaines, elle crée un impact négatif sur l’environnement.

Un sujet devenu incontournable

Produire va de pair avec « emballer », consommer va de pair avec « gaspiller ». Autant de points noirs, écologiquement parlant. Cette prise de conscience n’a pas échappé à l’ADEME.

Créée en 1991, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) vient d’opérer un tournant: depuis 2016, l’Agence œuvre à sensibiliser particuliers et professionnels autour de la thématique de l’alimentation.

Ça suffit le gâchis!

Une étude sur le gaspillage alimentaire à toutes les étapes de la chaîne (de la production à la consommation) a été menée, ainsi qu’une opération pilote de réduction du gaspillage avec de grandes enseignes de la distribution et une grande campagne de sensibilisation « Ça suffit le gâchis! ».

Joëlle Kergreis, Directrice exécutive adjointe des programmes, nous explique les nouvelles missions de l’ADEME concernant l’alimentation. Quels sont les objectifs et les levers d’actions de l’établissement public en la matière?


Plus d’infos: L’ADEME sera présente au Nantes Food Forum, le dimanche 4 juin. Claire Delalande, chargée de mission Alimentation durable et Agriculture à l’ADEME Pays de la Loire, participera à la Table ronde intitulée « L’alimentation durable, une douce utopie? »

Voir toutes
les actualités