Nourrir l'Afrique

En 2050, selon l’Unicef, un quart de la population mondiale sera africaine. L’Afrique aura alors doublé sa population avec environ 2,5 milliards d’habitants contre 1,2 aujourd’hui. C’est de très loin, la plus importante progression démographique de la planète. Nourrir l’Afrique nécessite-t-il que l’on s’accommode des famines récurrentes ? Que le monde occidental ne s’en soucie pas ? Ou nourrir l’Afrique devrait-il être une préoccupation de tous ?

Et si, par dessus tout, on laissait l’Afrique se nourrie elle-même? C’est notamment la position défendue par Frédéric Mousseau, Directeur Politique du Oakland Institute (USA) et Mamadou Cissokho, Président du réseau des organisations paysannes et des producteurs d’Afrique de l’Ouest (ROPPA, Sénégal) que l’on retrouve dans notre vidéo.

Voir toutes
les actualités